Rencontre des 27-28-29 septembre 2019 : DIJON, son secteur sauvegardé classé au patrimoine mondial de l’UNESCO avec les climats de Bourgogne.

RENCONTRE du JUMELAGE VAROIS-HAMM : 27-28-29 September 2019.

La jeunesse à l'honneur de cette nouvelle rencontre !

Après de longs préparatifs,  le beau temps étant annoncé, cette nouvelle rencontre se présentait sous les meilleurs auspices. C’est donc avec impatience que nous attendions nos amis de HAMM qui arrivèrent vers 19H00 à la salle Pierre AUBERT où les attendait un apéritif de bienvenue offert par la municipalité. Après les retrouvailles, toujours chaleureuses, les discours d’accueil de Jocelyne JOBARD, Hans-Werner BARTH et  Vincent DELATTE, vint le moment de trinquer joyeusement à l’amitié Franco-Allemande et plus particulièrement à celle qui lie nos deux villages. Le reste de la soirée se poursuivit dans les familles.

VISITE du secteur sauvegardé de la ville de DIJON :

Les quelques 100 hectares du secteur sauvegardé de Dijon font partie intégrante du périmètre inscrit au patrimoine de l’humanité. L’Unesco reconnaît ainsi l’empreinte de la viticulture dans l’héritage architectural de la ville. On trouve au détour des rues et des hôtels particuliers l’empreinte des moines, des ducs de Bourgogne, des négociants et des vignerons qui ont façonné, protégé et promu les Climats au fil des siècles.

Le samedi matin, nous avions rendez-vous près de l’ours polaire du sculpteur POMPON dans le jardin de l’Arquebuse près de la Place DARCY. Certains avaient pris le TRAM inauguré depuis quelques années, mais c’est à pied que nous avons entrepris la visite de la ville : il faut dire que la ville comprend de nombreuses rues piétonnes où il fait bon déambuler. En trois groupes, accompagnés de nos guides, nous avons descendu la rue de la Liberté après être passés sous la porte Guillaume, pour rejoindre la place du Bareuzai, la rue des Forges avec ses Hôtels particuliers remarquables, puis l’Eglise Notre-Dame et sa façade si particulière avec ses gargouilles. Cette église contient de très beaux vitraux où le bleu de Chartres fait merveille, ainsi qu’une Vierge Romane vénérée par les dijonnais depuis des siècles (Notre-Dame de Bon-espoir).

Partout où les yeux se posent nous découvrons des curiosités : même les Varoisiens et Chaignotins qui connaissent bien DIJON et qui prennent pour une fois le temps de regarder, sont étonnés et ravis.

Un passage par le marché, remarquable par son architecture métallique et son ambiance, est l’occasion de goûter la liqueur de cassis offerte par sa Confrérie présente ce samedi.

L'ours de POMPON, un des emblèmes de la ville de DIJON.

Cliquez sur la photo pour accéder à la galerie.

Pour le repas de midi, nous nous sommes dispersés dans plusieurs restaurants de la ville.

VISITE du MUSEE DES BEAUX ARTS de DIJON :

Après plusieurs années de travaux, le Musée des beaux Arts a réouvert ses portes au mois de mai 2019. Rénové, agrandi, métamorphosé, il rencontre un énorme succès avec plus de 100 000 visiteurs les deux premiers mois ! Nous avons pu nous en rendre compte car nous n’étions pas seuls lors de notre visite. Bien sûr, il faudrait consacrer plusieurs jours à la visite pour découvrir toutes les richesses de ce musée.

Salle des tombeaux des Ducs de Bourgogne.

Cliquer sur la photo pour accéder à la galerie.

La visite a été surtout consacrée à la partie médiévale du musée, avec les incontournables et admirables tombeaux des Ducs de BOURGOGNE et les magnifiques triptyques en bois doré d’une finesse époustouflante !

Après cet aperçu du beau patrimoine de la ville et de son musée, un exposé suivi d’une dégustation de pain d’épices nous attendait à la maison MULOT-PETITJEAN qui existe depuis 1796. Le pain d’épices de DIJON est fabriqué avec de la farine de froment (blé) sans adjonction de gras, ce qui lui permet de se conserver longtemps sans moisir. Les nonnettes à la confiture de cassis sont un régal !

Le temps de se détendre et de se rafraîchir, vint le moment de se retrouver pour un repas gastronomique au Restaurant « LE CRUSOË ». Moment convivial animé par un magicien passant de table en table.

Le dimanche, petit déjeuner tranquille en famille avant de rejoindre la salle Pierre AUBERT pour un amical repas préparé par « le petit blanc », restaurant-traiteur tenu par Elisabeth LORENZI qui est également Chef de chœur de la chorale de VAROIS et CHAIGNOT !

Mais voici le bus, il est temps de se dire au revoir et de prendre rendez-vous pour l’année 2020 à HAMM puis de nouveau à VAROIS avec plein de projets en tête.

D’ici là, bonne santé à tous et passez bien l’ hiver.

Cliquez pour accéder à la Galerie photos de Daniel LOUBATIERE

Cette entrée a été publiée dans Rencontres. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>